Ampli Mutuelle - Presse - AMPLI-PER Liberté en haut du classement des meilleurs PER du marché selon Capital et Retraite.com

Plan d’épargne retraite :
les fonds euros qui rapportent… et ceux qui vous font perdre

Dans plus de 7 plans d’épargne retraite sur 10, les frais sur versement dépassent le rendement du fonds euros. Mis à part sur les PER en ligne et de rares PER traditionnels, les souscripteurs perdent donc de l’argent en misant sur le support… à capital garanti.

Publié le 15/12/2021

Les plans d’épargne retraite (PER) des assureurs traditionnels sont gourmands en frais. Bien trop gourmands, même, à en juger par l’étude de plateforme spécialisée Retraite.com dévoilée en exclusivité par Capital ce mercredi 15 décembre. Une étude qui fait écho aux propos du ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, qui jugeait le 30 septembre dernier que “les acteurs du marché prennent des commissions ou des frais qui sont excessifs”. Et force est de constater que le locataire de Bercy ne s’y est pas trompé. Car rien que sur les frais de versement, c’est-à-dire ceux prélevés sur les sommes déposées sur le PER, Retraite.com fait état d’une moyenne de 2,73%. Attention : tous les acteurs du secteur ne sont pas à loger à la même enseigne puisque les PER en ligne ne facturent, sans exception, aucuns frais sur versement. De même, plusieurs assureurs traditionnels (MIF, Ampli Mutuelle et la Carac) se signalent par une absence de prélèvements “à l’entrée”. Mais difficile d’en dire autant pour Aviva retraite plurielle proposé par l’association Apacte et assuré par Aviva Vie, de FAR PER d’Agipi (Axa) et de Premavenir PER d’Oddo BHF (Generali Vie) qui n’hésitent pas à ponctionner 5% sur chaque versement ! Traduction : pour 100 euros épargnés sur ces PER, seuls 95 euros sont réellement placés. Autant dire que de tels contrats doivent se montrer très performants pour faire gagner de l’argent à leurs souscripteurs.

 

2,73% de frais sur versement moyens

Pour s’assurer de la performance réelle des PER, Retraite.com s’est ainsi attaché à calculer leur rentabilité annuelle pour 10.000 euros d’épargne investie. Un montant duquel sont déduits les frais sur versement et auquel est au contraire ajoutée la performance du support à capital garanti, le fonds euros. Sans gâcher le suspense, le constat est limpide. Face aux 2,73% de frais de versement moyens, la rémunération moyenne du fonds euros* - de 1,33% - fait pâle figure. “Les frais de versement viennent écraser la rentabilité des contrats, surtout en en cette période de taux extrêmement bas”, déplore le fondateur de Retraite.com, Ludovic Herschlikovitz.

Ainsi, sur les 67 contrats étudiés, pas moins de 48 présentent une performance négative sur le fonds euros, une fois pris en compte les frais sur versement. En misant 10.000 euros sur le fonds euros du PER Perfutura de Predictis le 1er janvier 2020, vous aurez par exemple récupéré… 9.581 euros un an plus tard. Soit un rendement négatif de 4,20% ! A peine mieux (ou moins pire) pour le PER FAR Agipi qui rend 9.618,75 euros, soit une performance de -3,80%, ou le PER Excellie Retraite d’AG2R La Mondiale qui transforme 10.000 euros placés sur le fonds euros en 9.664,60 euros, pour un rendement net de frais de versement de -3,35%. Même l’association d’épargnants Afer, qui donne chaque année le “la” au marché avec l’annonce de la performance de son fonds euros, délivre une rémunération nette de -1,80% sur son contrat Afer Retraite Individuelle. Un taux qui s’explique par des frais d’entrée élevés (3%) et un rendement pour son support à capital garanti limité à 1,25%. Sur l’ensemble de ces PER, “les frais de versement sont trop élevés, voir prohibitifs, notamment pour certains leader du marché tels que Axa, Gan, Aviva ou Swsisslife qui n’hésitent pas à ponctionner 4 à 5% de frais à chaque versement”, tranche le fondateur de Retraite.com.

Les PER en ligne compétitifs, mais pas seulement

Fort logiquement, les 20 PER qui délivrent une performance positive en 2020, une fois déduits les frais de versement et pris en compte le rendement du fonds euros, sont ceux qui ne pratiquent pas de frais d’entrée, PER en ligne en tête. C’est ainsi que les contrats P-PER, Linxea PER, Ma Solution PER, M PER et M Génération PER, qui n’ont pourtant délivré qu’une performance de 1% sur le fonds euros en 2020, ressortent en positif de +1%, ces contrats ne prélevant aucuns frais sur versement. C’est encore un peu mieux pour Titres@PER d’Altaprofits et PER Placement-direct (+1,10%), Matla de Boursorama (+1,20%).

Peu de différences, ensuite, dans le top du classement. Le PER Yomoni (+1,60%) n’est devancé que par Meilleurtaux liberté PER et Linxea Spirit PER (+1,65%), Evolution PER (+1,66%) puis PER Objectif retraite by epargnissimo, avec une performance globale de 1,70%. Un rendement que fournissent aussi les PER de la MIF, d’Ampli Mutuelle et de la Carac, “prouvant que les assureurs traditionnels peuvent concurrencer les meilleurs contrats en ligne”, souligne Ludovic Herschlikovitz.

 

Les unités de compte, les vrais révélateurs de la performance des PER

C’est donc une évidence, certains plans d’épargne retraite se montrent beaucoup plus compétitifs que d’autres lorsque le seul indicateur retenu est le rendement du fonds euros net de frais de versement. Mais de nombreux contrats ne permettent pas d’être investi intégralement sur le support garanti, l’épargnant devant alors se positionner sur des unités de compte (UC), des fonds investis en actions, obligations, ETF, immobilier… Comme sur un contrat d’assurance vie, c’est alors de cette allocation en UC dont dépend en grande partie la performance du PER. Or les bonnes performances des marchés actions (+24% pour le CAC 40 en 2021) pourraient changer la donne, certains contrats profitant mieux de cette bonne dynamique que d’autres. “Dans une tendance de marché boursier au plus haut, les performances 2021 devraient inverser cette tendance et permettre de lisser largement des frais parfois en décalage avec la réalité des performances d’un fonds euros au plus bas et pousser les épargnants à prendre plus de risque dans leur épargne”, prédit Ludovic Herschlikovitz.

Pour rappel, sur un PER, l’épargnant qui n’opte pas pour la gestion libre se voit attribuer un profil de risque - généralement prudent, équilibré ou dynamique - et l’allocation en unités de compte sur son plan est ainsi déterminée. Plus il se rapproche de la retraite, plus les montants placés sur les UC sont orientés vers le fonds euros pour sécuriser son épargne. A l’inverse, lorsqu’il est encore éloigné de “la quille” ou qu’il se positionne sur un profil dynamique, il est très fortement exposé sur ces actifs risqués. La performance du fonds euros n’est alors que secondaire. Mais pourquoi ne pas avoir choisi d'intégrer la performance de ces profils de gestion dans l’étude ? Tout simplement parce que le secteur ne dispose pas encore d’un historique en année pleine sur ces divers profils de risque, la plupart des PER n’ayant été lancés qu’au cours de l’année 2020 ou en 2021. “Sans historique de performance sur cette première année, le fonds euros constitue la seule variable de performance fiable permettant d’évaluer la performance des contrats”, précise le fondateur de Retraite.com. Le classement des PER les plus rémunérateurs pourrait donc être chamboulé dès le début de l’année 2022, à l’annonce des performances des différents profils de gestion.

 

*Rémunération moyenne nette de frais de gestion en 2020

Thibaut LAMY, Journaliste placements, patrimoine

AMPLI-PER Liberté : au sommet du classement des meilleurs PER  selon Capital et Retraite.com
Partager sur

Depuis plus de 50 ANS

AMPLI Mutuelle, créée en 1968 pour les libéraux permet désormais l'adhésion de l’ensemble des travailleurs non-salariés.

independante

AMPLI est une mutuelle indépendante, sans but lucratif, gérée par des administrateurs bénévoles issus du monde libéral.

DES PRODUITS RECONNUS

AMPLI Mutuelle est saluée chaque année par la presse spécialisée pour la qualité de son offre santé, Epargne et retraite.